Qu'est-ce que le compostage ?

Publié le : 02/04/2020 16:04:24
Catégories : Produits

Qu'est-ce que le compostage ?

Le compostage est un processus biologique de transformation de la matière organique en un fertilisant maison. Ce résultat s’obtient grâce à l’action de micro-organismes. C’est un procédé naturel à moindre coût qui permet de réduire le gaspillage en valorisant les déchets organiques.

Pourquoi composter ?

On recycle et on valorise :

Le compostage permet de réduire le gaspillage de certains déchets puisque ceux-ci seront valorisés et réutilisés sous une autre forme. On leur redonne ainsi une seconde vie. Cela représente entre 45 et 60 kg de déchets par an par habitant valorisé. C’est un véritable geste écocitoyen

On prend soin de la terre :

Un compost de qualité apporte carbone et azote au sol et plusieurs nutriments pour les plantes. On nourrit le sol de manière naturelle. Il permet d’améliorer la structure des sols.

On fertilise naturellement :

Le compost a un pouvoir fertilisant naturel et apporte aux plantes « les vitamines » dont elles ont besoin. Il nourrit naturellement les plants et les semis et donnant ainsi des rendements de qualité.

En conclusion : on récolte des fruits et des légumes sains, on enrichit son sol pour du long terme et on prend soin de sa terre !

 

Que peut-on mettre dans son compost ?

Riche en azote (matière « verte ») :

- épluchures de légumes et de fruits

- déchets ménagers organiques

- thé, marc de café

- tonte de pelouse (idéalement séchée)

Riche en carbone (matière « brune ») :

- déchets de jardin, feuilles mortes

- branches et branchages broyés, paille

- terre

- cendre de bois non traitée

- coquilles d’œuf

À éviter :

- les pelures d’agrume qui mettent du temps à se composter

- les déchets de viande

- mauvaises herbes en graines (les graines germeront après l’épandage du compost)

- les végétaux chimiquement traités

 Comment faire son compost ?

1) Placez votre composteur (conseil : le choisir en bois) directement sur la terre dans un endroit ombragé, cela évitera le dessèchement.

2) Commencez le compost directement au contact de la terre et ajoutez au fur et à mesure vos déchets organiques.

3) Favorisez la diversité des déchets organiques pour obtenir un équilibre entre apport de carbone et d’azote. Il est nécessaire que les matériaux contiennent assez de carbone (pour les bactéries et autres micro-organismes) mais également assez d’azote pour fournir l’énergie pour ces micro-organismes.

4) Alternez des couches d’environ 10 cm de matière « verte » et de matière « brune ». La superposition de branches ou de matières grossières avec des déchets organiques permettra de créer des zones de circulation d’air et d’eau, indispensables à l’action des micro-organismes décomposeurs.

5) Limitez votre tas de compost à une hauteur de 1 m maximum.

Comment reconnaître un bon compost d’un mauvais ?

Le bon compost sent le sous-bois (l’humus) et affiche une couleur brune ; le mauvais quant à lui est noir avec une odeur nauséabonde, signe de pourriture. Ce dernier est néfaste pour la fertilité du sol et pour la santé des plantes puisque ce sont les pathogènes qui ont pris le dessus et le résultat a pourri au lieu de composter.

Comment réduire les odeurs et éviter de brasser le compost ?

Les mauvaises odeurs des composts viennent la plupart du temps d’un déséquilibre dans le mélange des matières (souvent trop de matière verte) ou alors un excès d’arrosage. L’ensemble fait pourrir le compost et donc engendre des odeurs de putréfaction. C’est la raison pour laquelle, il faut aérer et remuer les composts.

Avec l’activateur de compost BACTÉRIOLIT, il ne vous est plus nécessaire de retourner le compost car vous l’ensemencez en micro-organismes qui vont faire naturellement ce travail de brassage. Ces micro-organismes décomposeurs forment un écosystème unique qui va accélérer la transformation les déchets organiques en humus. L’apport d’un grand nombre de micro-organismes bénéfiques limite de fait le développement des pathogènes.

Riche et sans mauvaise odeur, le compost offre une qualité fertilisante au jardin (potager, plantations…). Il contribue également à la structuration de votre sol (souplesse et porosité) qui devient plus facile à travailler.

Le saviez-vous ?

Grâce à sa richesse en micro-organismes, l’activateur de compost peut également s’utiliser dans les poulaillers ou clapiers domestiques pour bloquer les odeurs et assainir la litière des animaux. L’utilisation dans les toilettes sèches est également possible pour accélérer le processus de compostage.

Prendre soin de sa terre et protéger sa Planète

L’activateur de compost BACTÉRIOLIT est utilisable en Agriculture Biologique et il est fabriqué en France. C’est une solution 100% naturelle qui limite les émissions de carbone et d’azote dans l’air. Il réduit également le lessivage et donc contribue à la préservation des nappes phréatiques. Tous ces bénéfices ont été reconnus par la Fondation Solar Impulse qui récompense, à l’échelle mondiale, les solutions capables de protéger l’environnement.

C’est un produit qui permet de recycler efficacement et qualitativement les déchets ménagers et contribue à la réduction du bilan carbone en matière de traitement industriel des déchets ménagers.

 Et si composter devenait un acte environnemental militant !

Partager ce contenu